Toutes les actualités
    Publié le 03/08/2016
    2014_08_06_Librairie_Ternisi-1024x683

    Lecture : nos coups de cœur de l’été

    Les vacances sont là ! Pourquoi ne pas emporter dans vos bagages quelques ouvrages à feuilleter sur la plage ou paisiblement allongés dans l’herbe ? Voici nos coups de cœur lecture de l’été : une sélection d'ouvrages publiés par des maisons d'éditions régionales ou des auteurs des Hauts-de-France.

    Venise est lagune de Roberto Ferrucci aux éditions La Contre allée : roman
    C’est l’histoire d’une ville, Venise, racontée avec précision et profondeur. Le sujet : les paquebots qui défigurent le profil fragile de la cité et les sentiments qu’ils provoquent chez la plupart des Vénitiens. "Ce texte met face à face le pouvoir et l’indignation, la politique et la résignation, avec la certitude que la seule et ultime ressource que l’on peut opposer à l’arrogance, à l’idiotie, à l’ignorance, c’est la force des sentiments. Le sentiment d’une époque, le sentiment de deux villes (Venise et Saint-Nazaire), le sentiment des valeurs et du bon sens. Et, ce n’est pas le moindre, le sentiment amoureux." Roberto Ferrucci.

    Réfugiés, textes de Laurent Gaudé, Atiq Rahimi, Uwe Timm et Didier Daeninckx,  photos de Martin Middlebrook, Reza, Christina Malkoun, Laurent van der Stockt et Gaël Turine. Éditions Invenit et Arte : témoignages
    Un seul mot : poignant. Cette mosaïque de fragments de vie livrés au lecteur revient sur les causes – la guerre, la faim, les bouleversements climatiques ou politiques – qui jettent des populations entières sur la voie de l’exil. Un chiffre : 60 millions d’hommes, de femmes, d’enfants qui sont contraints de vivre sur une terre qui n’est pas la leur. Et pour certains, les refuges dans les camps. Le livre reprend les contributions des auteurs, dessinateurs et photographes du projet Réfugiés d’ARTE Reportage.

    L’oubliée de Monterfil de Pierre Commeine, Éditions À Contresens : roman
    Nous sommes à l’été 2014. Un homme suit les traces de son père, un soldat allemand affecté en Bretagne au cours de l’année 1941. De la région de Soissons à Monterfil et de mystères en révélations, ses pas vont l’entraîner dans une aventure humaine où les chemins se croisent de façon étonnante, jusqu’à la découverte de ce que l’on appelle encore aujourd’hui : le "drame de Monterfil". Inspiré d’un fait réel, ce livre n’est pas seulement un roman historique borné à un évènement particulier ou à une époque précise. Il met clairement en évidence la fragilité de l’existence des femmes et des hommes qui, jetés dans des guerres qu’ils n’ont pas voulues, continuent de laisser s’exprimer l’amour et l’humanité qui vit en eux.


    Anuki T5 : Grand-Pied, de Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas, aux éditions de La Gouttière : BD Jeunesse
    Des trombes d’eau s’abattent ce soir sur le village. Le chaman raconte à Anuki la légende de la première rencontre des indiens de sa tribu avec le terrifiant sasquatch, protecteur des lieux. Les enfants découvrent avec stupeur que, le lendemain, ce sera leur tour de partir dans la forêt afin de déposer des offrandes au géant des montagnes : le Bigfoot. Pour ce cinquième tome, le lecteur retrouve les jeux d’humour et d’action qui caractérisent les bandes dessinées Anuki. Il y est embarqué dans des rebondissements étonnants à mi-chemin entre sorcellerie et légende… Avec un dessin toujours plus délicat et épuré et un scénario précis et sensible, Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas se surpassent dans ce nouvel album plein d’aventures et de surprises.

    Romans d'auteurs de la région

    Le Jour d’Igor d’Agnès Debacker, aux éditions Mouche École des Loisirs : roman jeunesse
    Qui ne connaît pas la réputation du Grand Méchant Loup ? Igor – c’est son nom – est un animal terrifiant aux crocs acérés, aux yeux luisants, qui vit au plus profond de la forêt. Qui ne connaît aussi la curiosité des enfants ? Et lorsque le dimanche, Judith se rend chez Grand-Maman, petite curieuse, elle ne peut résister à aller se promener dans les bois. Mais le Grand Méchant Loup n’est pas celui qu’on croit : il préfère rester seul et a l’air effrayé. Fait-il semblant ? À découvrir au fil des pages…

    Rêver de Franck Thilliez, aux éditions Fleuve Noir : policier/thriller
    Cicatrices, photos étranges qui tapissent les murs de son bureau : Abigaël n’est pas une femme comme les autres. Psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, Abigaël est frappée de narcolepsie sévère, une maladie qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans un monde où le rêve l’emporte sur la réalité. Des questions la taraudent : comment a-t-elle pu sortir indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable amas de tôle, le visage à peine touché par quelques éclats de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

    Te souviens-tu de Wei ? de Gwenaëlle Abolivier, aux éditions HongFei : littérature jeunesse
    L'arrivée dans la France de 1916 de travailleurs chinois est un épisode de la Première guerre mondiale largement oublié. Jusqu'en 1918, 140 000 Chinois furent recrutés comme main-d'oeuvre en arrière des lignes de front. À Noyelles-sur-Mer (Baie de Somme), le cimetière chinois de Nolette garde la trace de ces coolies qu'on appela "Célestes", morts par milliers. Parmi les survivants, 2 000 restèrent en France, constituant la première immigration chinoise. Cet album ravive la mémoire de ces faits à travers le récit de la vie d'un travailleur chinois fictif, Wei, dont le destin reflète celui de milliers d'autres bien réels, du déracinement initial aux duretés des réalités quotidiennes, et jusqu'aux territoires de l'intime. Construit en deux parties, le livre commence avec un texte illustré qui ouvre le coeur et sensibilise l'enfant en proposant une approche du sujet par la beauté, l'empathie et l'humanisme. La seconde partie est davantage documentaire avec des éléments factuels, plus distanciés et impersonnels, éclairés par des données précises et une série de photographies anciennes.

    Foreveur de Patrice Juiff, Le Rocher Éditions : roman
    Rémy aime Émilie. Émilie aime Rémy. Un jour, le père de Rémy meurt. Rémy ne veut retourner ni "chez les fous", ni chez sa mère. Il kidnappe alors Émilie et dérobe les cendres de son père pour les emmener en voyage, une petite semaine, au bord de la mer. Jours de bonheur, malgré la crainte d'être reconnus et arrêtés. Rémy se sent petit à petit devenir un homme dans les bras d'Émilie. Son devoir de fils accompli,… il est loin d'imaginer que leur aventure ne fait que commencer. Patrice Juiff nous entraîne dans un road movie sentimental, une quête humaine où les coeurs battent souvent la chamade, où l'humour permanent et la fausse naïveté du style sont le prétexte pudique d'une magnifique ode à la vie, loin de la normalité, où la beauté n'est pas toujours là où l'on croit.

    Belles lectures !

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *