Toutes les actualités
    Publié le 24/10/2016
    anneau_memoire-david-descatoire-web_

    L’Anneau de la mémoire primé aux Etats-Unis

    Le mémorial de Notre-Dame-de-Lorette, inauguré le 11 novembre 2014 près d’Arras pour rendre hommage aux victimes de la Première Guerre Mondiale, vient de recevoir, à Philadelphie, le prix de l’American Concrete Institute, qui récompense l’usage innovant du béton dans une construction.

    C’est une ellipse en béton de 328 mètres de périmètre, posée en équilibre sur la colline de Notre-Dame-de-Lorette, près d’Arras, à côté du plus grand cimetière militaire français. Construit en béton, entièrement gris à l’extérieur pour évoquer la noirceur de la guerre, l’Anneau de la mémoire est recouvert à l’intérieur de feuilles d’acier doré, sur lesquelles sont gravés les noms des 580 000 soldats tombés entre 1914 et 1918 dans le Nord et le Pas-de-Calais. Ces noms apparaissent par ordre alphabétique, sans distinction de nationalité, de religion ou de grade, selon un principe simple : un homme un nom. L’objectif est de rendre hommage à toutes les victimes tombées sur ce sol, quel que soit le camp pour lequel se battaient.

    Une prouesse architecturale

    Pesant plus de 300 tonnes, posé en équilibre sur le bord de la colline pour évoquer la fragilité de la paix, l’Anneau de la mémoire est une prouesse architecturale. Les énormes pièces en béton ont été coulées en atelier et juxtaposées sur place au millimètre près. Déjà primé par Le Moniteur, pour son prestigieux prix architectural de l’Équerre d’argent, l’Anneau de la mémoire a reçu le 24 octobre le prix de l’American Concrete Institute (ACI). Décernée à Philadelphie, cette distinction récompense des réalisations achevées depuis moins de trois ans, mettant en œuvre de façon exemplaire des technologies innovantes et un usage innovant du béton. Le mémorial de Notre-Dame-de-Lorette était l’un des deux dossiers présélectionnés par l’ACI de Paris, pour l’ensemble de la communauté technique d’Europe francophone.

    4 réflexions au sujet de « L’Anneau de la mémoire primé aux Etats-Unis »

    1. BONNAIRE Jean-Marc -

      Il aurait mieux fallu donner un prix pour ce que représente cette anneau. Je l’ai découvert il y a pas longtemps, trés émouvant. Mais un prix pour du béton,pourquoi pas pour la peinture ????

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *