Publié le 24/11/2015

    Langues régionales

    Les Hauts-de-France comptent trois langues régionales : le ch’ti, le picard, le flamand.

    Ch’ti ou picard ? Toutes deux forment une seule et même langue ! Historiquement, le picard est une langue parlée dans le nord de la France, de l'Oise au Pas-de-Calais et en Belgique, dans la Province du Hainaut. Dans le Nord et le Pas-de-Calais, la langue est appelée "ch’ti", "patois de Nord" ou "Ch'timi".

    D’un point de vue linguistique, le picard est une langue romane, issue du bas-latin en même temps que le français et les autres langues dites "d'oïl". Ainsi, les linguistes n’utilisent que le terme "picard".

    Le mot "ch’ti" ou "ch’timi" a été inventé lors de la Première Fuerre mondiale par des Poilus qui n’étaient pas de la région afin de désigner leurs camarades nordistes. Ce mot a été créé à partir des mots démonstratifs picards "ch’est’ ti" et "ch’est mi" qui signifient respectivement "c’est toi" et "c’est moi".

    La littérature picarde

    Forgé progressivement au cours du XIIe siècle, le picard s’affirme au XIIIe siècle comme langue littéraire, avec le développement de nouveaux centres culturels comme Arras, Valenciennes et Tournai.

    La "Scripta picarde" connaitra son apogée à la fin du XIIIe siècle et au XIVe siècle : dans les textes, se mêlent le picard et le francien (qui donnera naissance au français).

    Un patrimoine culturel commun

    Officiellement reconnu comme l'une des langues régionales de la France, le ch’ti/picard constitue un patrimoine culturel commun pour les Hauts-de-France. Un patrimoine défendu par :

    • l'Agence pour le picard, créée à Amiens pour promouvoir le picard, accompagner la diffusion de cette langue, organiser des conférences et des formations, sensibiliser les jeunes dans les écoles
    • des communes, qui ajoutent notamment leur nom en picard sur leurs panneaux d’entrée de ville
    • des universités comme Lille 3 ou l’Université de Picardie Jules Verne, qui mènent des travaux de recherche sur les langues régionales et dispensent des cours de langue et de littérature.

    Parallèlement au monde institutionnel, de nombreux acteurs œuvrent pour promouvoir cette langue, cette culture, mais aussi cette identité régionale :

    • des auteurs comme le Montreuillois Alain Dawson, spécialiste du sujet qui a co-traduit plusieurs ouvrages et bandes dessinées en ch’ti picard : Le Petit Nicolas, des BD d’Astérix et des aventures de Tintin. Mais aussi Jean-Luc Vigneux, Jacques Dulphy…
    • le festival Ch’est in picard, prix de littérature en picard créé par l’Agence pour le picard, des associations avec le festival Ché Wèpes qui se déroule au Crotoy et sillonne la région avec des animations, contes, chansons et jeux picards.

    Pour en savoir plus :

    Le flamand

    Reconnue comme une "langue régionale de France" par la République française, le flamand français est toujours parlé par 60 000 locuteurs, de Dunkerque à Lille.

    Langue historique du nord de la France, le flamand est ardemment porté par l'Institut de la langue régionale flamande (ANVT). Cette organisation fédère les associations et les élus de l'arrondissement de Dunkerque. Son ambition : sauvegarder, transmettre et promouvoir le flamand français et l'enseigner aux plus jeunes en tant que langue régionale de France.

    Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

    5 réflexions au sujet de « Langues régionales »

    1. catalan -

      AMIENS est bien évidemment LA CAPITALE de cette entité linguistique et culturelle!
      LILLE est déjà le poumon économique et industriel: la répartition entre capitale administrative d’un côté avec maintien des pouvoirs décisionnels et souverainistes, capitale économique de l’autre avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’autre aurait évité de faire disparaître Amiens: suppression d’emplois du tertiaire et donc du siège des grandes entreprises, éloignement des nombreux cadres ou universitaires parisiens amoureux de la capitale "verte".
      Dans 10 ans ou moins Amiens sera une ville morte…

    2. ttardieux -

      Une région est d’abord GEOGRAPHIQUE par fleuves,rivières et montagnes ou vallées:donc
      " Nord- Picardie" ;donc aucun département précisé sinon tous les 5. Nord étant la région précédente et non le département

    3. Un Picard -

      Le nom de la région est bien mal choisi. Adieu la Picardie. On a préféré un nom qui ne veut rien dire.
      On aurait mieux fait de se raccrocher à notre patrimoine linguistique. Qui s’en souviendra dans quelques années ?

    4. Cyril -

      Y’a l’picard, ché bin vrai cha ! Mais il faudrait aussi faire un article avec plus de précisions sur le Flamand Français (Fransch-Vlaemsch) ainsi que sur le Champenois qui sont les langues régionales formant les parlaches de cette nouvelle région. Pour le Fransch-Vlaemsch, parler du probable casselois qui aurait écrit l’hymne nationale des Pays-Bas ainsi que de Michel De Swaen, enz…

    5. Dagnicourt-Milojevic -

      C’est tellemen timportant de bien dire que le ch’ti et le picard sont une seule et même langue ! mes origines sont l’Aisne, la Somme et l’Oise! Les accents peuvent etre différents d’un village à l’autre ! Mais attention, j’habite le sud de l’Oise, et nous parlons picard souvent sans le savoir et nous avons bien l’accent ! Sud de l’Oise et picarde !!!

    Envoyer à un ami