Tous les communiqués de presse
Publié le 04/02/2019

L’aide à la conversion au bioéthanol

le coup de pouce de la Région pour dépenser moins et rouler mieux.

Icon
Aide à la conversion au bioéthanol

En séance plénière du 22 novembre 2018, Xavier Bertrand a annoncé la mise en place d’une nouvelle aide concrète pour les automobilistes des Hauts-de-France : l’aide à la conversion au bioéthanol. La Région Hauts-de-France s’engage à financer le tiers du coût du boîtier bioéthanol pour les particuliers souhaitant convertir leur voiture. Focus sur cette aide, applicable depuis le 1er janvier 2019, qui protège le pouvoir d’achat, l’environnement et la production locale.

Soutenir le pouvoir d’achat des automobilistes

La Région veut rendre la transition écologique des voitures accessible ! Les automobilistes souhaitant équiper leur véhicule d’un boîtier de conversion au bioéthanol E85, généralement compris entre 500€ et 800€, sont soutenus dans la démarche. La Région finance ainsi le tiers du coût du boîtier bioéthanol, jusqu’à 300 euros.

L’aide à la conversion au bioéthanol est un coup de pouce de la Région qui permettra aux automobilistes de faire des économies durables à la pompe : son prix y est beaucoup moins cher que celui de l’essence. Rouler au bioéthanol aura alors un effet significatif à court et long terme sur le pouvoir d’achat des automobilistes.

La conversion à un carburant vert au service de l’environnement

En plus de protéger le pouvoir d’achat, l’aide au boîtier bioéthanol de la Région permettra de réduire considérablement la pollution de l'air due aux déplacements quotidiens. Pour Xavier Bertrand, l’objectif est en effet double : « réconcilier économie et écologie. Cette nouvelle mesure est en faveur d'une écologie populaire : nous donnons les moyens aux habitants d'aller dans le sens de la transition écologique, tout en préservant leur pouvoir d'achat. »

D'origine végétale et produit à partir de céréales (blé, maïs) ou de betteraves à sucre, le bioéthanol est moins polluant que l’essence : il réduit par deux les émissions de CO2, sans oublier les émissions de gaz à effet de serre et de particules fines. En facilitant l’accès à ce carburant écologique et renouvelable, la Région souhaite agir pour l’environnement et pour un air moins pollué. Aussi, la Région s’y engage elle-même en équipant ses propres véhicules du boîtier de conversion.

Le bioéthanol, une opportunité pour l’agriculture régionale

Terre agricole historique, les Hauts-de-France sont aux avants postes de la production de bioéthanol avec un tiers de la production nationale. Les cultures de blé et de betteraves à sucre destinées à la production d’éthanol y sont de plus en plus nombreuses, constituant un débouché d’avenir pour l’agriculture régionale.

Les agriculteurs locaux sont au cœur du dispositif, et même de la genèse de l’idée. Soutenir la conversion des voitures au bioéthanol, c’est ainsi dynamiser la filière agricole régionale, son activité et ses emplois.

Aider l’emploi local des agriculteurs mais pas que : les garagistes locaux sont également mobilisés pour l’équipement des voitures. Dans les Hauts-de-France, près de 100 garages homologués proposent d’installer le boîtier de conversion sur les moteurs des voitures à essence.

Lien pour faire la demande d’aide à la conversion au bioéthanol : https://bit.ly/2CRryCx

Partager

Send this to a friend