Toutes les actualités
    Publié le 02/08/2016
    Laëtitia-Kamba-recadrée-1024x768

    Rio 2016 – Laëtitia Kamba : « Nous avons une place à défendre »

    La basketteuse Laëtitia Kamba réalise un rêve en s'envolant à Rio et veut aller au bout en ramenant une médaille.


    Laëtitia Kamba

    • Basket-ball, ailière
    • Née le 10 janvier 1987, à Paris
    • Club : ESB de Villeneuve-d’Ascq - Lille Métropole
    • Palmarès : vainqueur de l’Eurocoupe 2015, médaille de bronze à l’Euro Espoirs 2007 et au Mondial Espoirs 2007

    Mon meilleur souvenir de sportive

    La victoire à l’Eurocoupe en 2015 avec l’ESB. C’est mon premier grand titre européen et l’aboutissement d’une aventure collective. De plus, jouer aux côtés d’une légende comme Anne Wauters restera un grand souvenir.

    Mon ambition pour Rio

    Participer aux Jeux Olympiques, c’est un rêve qui se réalise. Mais le rêve ne sera vraiment beau que si l’on décroche une médaille. Ce sera difficile bien sûr, mais en 2012 à Londres l’équipe a  obtenu l’argent, nous avons donc une place à défendre.

    Ma préparation

    Nous rentrons d’un stage en Slovénie où l’on a beaucoup travaillé le physique. Ensuite, on enchaine sur des matches de préparation contre les USA, le Canada et l’Australie.

    Mes modèles

    J’ai toujours admiré Lisa Leslie, joueuse américaine des Sparks de Los Angeles. C’est en la regardant jouer que j’ai eu envie de devenir basketteuse. C’est une athlète complète qui a été la première  femme à dunker en match.

    Mon “déclic”

    En 2007, j’étais au lycée à Wasquehal et je faisais du basket en loisir dans le club de la ville. Un jour, j’ai été appelée pour rejoindre l’équipe de France des moins de 18 ans. C’est à ce moment-là que je me suis dit que je pouvais - peut-être - devenir pro.

    Mon objet fétiche

    C’est un chapelet, offert par ma mère, qui ne me quitte jamais sauf pendant les matches. Je le porte même pendant l’échauffement.

    Mon lieu de prédilection

    Ma famille vit aujourd’hui à Villiers-le-bel, dans le Val-d’Oise. J’aime y aller pour retrouver les miens et profiter des petits plats de ma mère.

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *