Toutes les actualités
Publié le 13/03/2019

Labels de qualité : les Hauts-de-France soignent leur agriculture

Producteurs, professionnels des métiers de bouche, de la restauration et de la distribution : tous unis en Hauts-de-France pour défendre les SIQO et autres produits-phares régionaux !

Maroilles, volailles de Licques, bières, ail fumé d'Arleux, Lingot du Nord, moule de Bouchot, champagne… : 46 produits régionaux (représentant 7 % des exploitations agricoles et un chiffre d'affaires de 268 millions d'euros en 2018) bénéficient actuellement de labels de qualité. Les SIQO, pour Signes d'identification de la qualité et de l'origine.

De la valeur ajoutée pour l'exploitation

Ces labels - parmi lesquels Label rouge, Agriculture biologique, IGP ou AOP - sont "une occasion à saisir par nos producteurs pour développer des réussites de grande ampleur, comme peut l'être le Comté dans l'est de la France" encourage Marie-Sophie Lesne, vice-présidente des Hauts-de-France en charge de l'agriculture.

En début d'année, la Région Hauts-de-France a lancé un plan d'actions pour dynamiser le développement de cette démarche qualité sur le territoire. Objectifs : diversifier les produits et mettre l'accent sur la qualité, apporter de la valeur ajoutée, soutenir les exploitations, développer l'activité économique et l'attractivité (y compris touristique) des territoires concernés. La mise en réseau des différents acteurs est donc indispensable.

 

 

Du bon face aux crises alimentaires

Chez Licques Volailles (62), on a vite saisi l'intérêt de la démarche. "Nous sommes en IGP depuis 1996 pour certifier la localisation de notre production, car nous sommes une coopérative d'éleveurs, et en Label rouge. La qualité, c'est dans notre ADN", confirme la directrice générale, Carine Marchand. Et, en cas de crise alimentaire, "on ne peut évidemment s'en réjouir, mais, quelque part, ça nous sert. Nos volailles, c'est 81 jours d'élevage, les autres c'est autour de 30 jours. À un moment ça fait la différence et les consommateurs font le choix de la qualité".

Stéphane Hourdequin, ancien patron en restauration, a co-lancé son entreprise en 2016 : la brasserie La Barb, à Thiant (59). Par conviction personnelle, il a tout misé sur l'Agriculture biologique. Aujourd'hui avec une production de 20 hectolitres par brassin, sa micro-brasserie devrait bientôt devenir une brasserie artisanale.

Dynamique collective

"Ces SIQO, c'est une spécificité française qui s'internationalise. C'est un bon système de protection pour des produits de qualité mais, pour que ça réussisse, il faut une vraie dynamique collective. Pour être structurés, comme pour atteindre et convaincre le consommateur", prévient Jean-Louis Piton, Président de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO).

Agriculteurs, créateurs de nouveaux produits dans les Hauts-de-France, pensez-y !

 

 

À lire aussi

Agriculteurs : le Point accueil bio est à votre écoute

La Région croit en l'avenir de la filière bio et veut aider les agricu...


Agriculteurs, vous avez des projets ? La Région vous aide

La Région met en place un nouveau dispositif pour vous aider à moderni...


« Notre agriculture dispose d’une foule d’atouts à valoriser »

À l'occasion du 55e Salon de l'agriculture, à Paris, Marie-Sophie Lesn...


Pour aller plus loin


Infos pratiques

Pour en savoir plus, retrouvez toutes les infos sur le site goutezlaqualite.com

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

2 commentaires sur “Labels de qualité : les Hauts-de-France soignent leur agriculture”

  1. Corinne Tellier - Chambre d'Agriculture -

    Bonjour !
    Sachez également qu’il existe un site dédié aux produits sous SIQO (Signes d’Identification de Qualité et d’Origine) en Hauts-de-France : http://www.goutezlaqualite.com
    Vous y trouverez les informations relatives aux produits, des recettes, des portraits de producteurs…
    Bonne découverte !

Partager

Send this to a friend