Toutes les actualités
Publié le 07/09/2017

La Région solidaire des Antilles

La Région Hauts-de-France est solidaire de nos compatriotes des îles de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, très durement touchées par l'ouragan Irma.

Dans la nuit du 6 au 7 septembre, les Antilles ont été très sévèrement touchées par un ouragan de catégorie 5 (le niveau maximal sur l'échelle des cyclones), Irma. Cet ouragan est le plus puissant jamais enregistré dans l’océan Atlantique.

À Saint-Martin et Saint-Barthélemy, après le passage d'Irma, la situation est "dramatique" selon les autorités. L'ouragan a provoqué des dégâts considérables et causé la mort d'au moins 9 personnes. Les îles sont détruites, certaines communes sont totalement dévastées.

L'aide humanitaire s'organise

Pour venir en aide aux populations, l'aide humanitaire s'organise. La France met en place un pont aérien et des jonctions maritimes depuis la Guadeloupe pour acheminer des denrées alimentaires, mais aussi pour faire le point sur la situation, rétablir l'eau et l'électricité, convoyer les blessés.

La Région est solidaire de nos compatriotes des îles de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy et de l'ensemble des Caraïbes que traverse actuellement l'ouragan Irma. Une aide financière sera soumise au vote des élus régionaux prochainement.

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

10 réflexions au sujet de « La Région solidaire des Antilles »

  1. DEGROOTE -

    Les CESER de France ont immédiatement et collectivement apporté leur soutien et leurs vœux de courage et de compassion au CESER de Saint Barth et Saint Martin ainsi que ceux de La Guadeloupe et La Martinique.
    Le Président du CESER Hauts de France a immédiatement exprimé sa solidarité et son soutien aux CESER des Antilles.

  2. Gauchard -

    La solidarité est une forte valeur de notre Région. Bravo.
    Néanmoins le juste paiement de l’impôt est le premier levier de la solidarité envers la collectivité.
    Qu’en est-il des règles fiscales dans cette région ?
    Aide-toi et le Trésor t’aidera !
    Aussi Je souhaiterais que l’aide d’urgence soit contrôlé et consacré à des besoins d’ordre collectif (rétablissement réseau eau potable, électricité, télécoms – détachement temporaire de fonctionnaires des HdF pour remettre en ordre la Préfecture locale…)

  3. raymond rouvidont -

    j ‘aprouve vivement l’aide que vous allez alloué aux sinistés , ainsi je souhaite vraiment que l’union se réunira pour donner des moyens financiers et matériel pour les Antilles Française

  4. RAOUL FARENIAUX -

    Bien sûr qu’il faut être solidaire des DEUX petites Iles des Antilles Françaises touchées par le Cyclone. Mais l’essentiel dans celà c’est la sympathie,j’ose dire l’affection. En aucun cas ne faire de la surenchère ayant une « odeur politicienne »,comme souvent….!!.
    Ayant vécu en « Océan Indien » de longues années j’ai subi,vécu,de lourds cyclones dont un de cette ampleur. Je parle donc en connaissance de cause et non,simplement,sous l’émotion de l’événement. Les populations des régions tropicales savent vivre avec cela.Ce qui ne veut pas dire qu’elles ne souffrent pas.!. Et il faut relativiser les choses Ce qui est en cause c’est l’équivalent de deux petits cantons de notre grand Pays. Notre Nation est grande et riche. Si Elle n’est pas capable de prendre en charge ce sinistre local ,ce serait la décadence.!.
    Nos Amis des Caraîbes vivent en territoire français. Je suppose qu’ils sont assurés comme le sont tous nos compatriotes au niveau de tous leurs biens meubles et immeubles. Le Gouvernement vient de classer ce sinistre en NIVEAU « CATASTROPHE NATIONALE » avec donc acces pour tous les sinistrés à la couverture constituée par le fonds alimenté par toutes les polices d’assurances souscrites. Il existe aussi , un Fonds Special « antiiles » de dommages cyclones. Et le Gouvernement vient de décider d’un Fonds Complémentaire affecté spécialement à ce Grand sinistre.Je pense ,donc, qu’il y a assez d’argent disponible pour régler financièrement TOUS les dommages et donc permettre de dédommager et reconstruire.

    IL N’EST DONC PAS NECESAIRE DE FAIRE LA « QUETE » à LA PORTE DES CITOYENS ,DES REGIONS,DES VILLES,DES ASSOCIATIONS……. MAIS ,PAR CONTRE ,IL EST INDISPENSABLE D’AIDER ET DE FAIRE EN SORTE
    – QU’IL N’Y AIT AUCUN FREIN,EN PARTICULIER ADMINISTRATIF, POUR QUE TOUT CELLA AILLE VITE;. Et pour cela,chaque citoyen a son rôle a jouer.

  5. Jean François (Somme) -

    Nous sommes de tout cœur avec vous dans ce drame qui vous a frappés. Il faut que la Métropole se mobilise très fortement pour vous aider. Que la région Hauts de France débloque des fonds et ouvre une souscription pour venir en aide aux sinistrés des ces Iles éloignées.

  6. Mangeonjean -

    Il faudrait initier une collecte nationale, pour en premier lieu venir en aide financièrement mais plus important pour moi marquer la solidarité morale de l’ensemble de la nation française envers une partie de celle-ci dans la détresse !!!

  7. Salvan -

    Bonjour une pensée pour les familles des personnes décédées et une pensée pour les Antilles

  8. Wroblewski -

    Bravo pour y avoir beaucoup d’amis et parce que je m ‘y rend régulièrement je suis persuadé que cette aide sera la bienvenue. Je pense aux Quartiers d’Orléans , Cul de sac et Sunday ground .
    Fier de travailler pour une Région qui s’investit. Dominik

Envoyer à un ami