Toutes les actualités
Publié le 05/08/2016
Rio 2016

Rio 2016 – Kafétien Gomis : « Je sais que j’en suis capable »

À 11 ans déjà, Kafétien Gomis rêvait d'imiter ses modèles, Carl Lewis et Mike Powell. À Rio, c'est sur le podium qu'il espère monter. Pour cela, il devra sauter au-delà de 8,30 m. Il en est capable !


Kafétien Gomis

  • Athlétisme, saut en longueur
  • Né le 23 mars 1980, à Saint-Quentin
  • Club : Lille Métropole Athlétisme / Pôle France INSEP (Paris)
  • Palmarès : champion de France 2016, double vice-champion d’Europe

Mon meilleur souvenir de sportif

Les championnats d’Europe 2010, à Barcelone. Le concours était compliqué, je mords mes premiers sauts. À ma dernière tentative, je bats mon record personnel en sautant à 8,24 m. Médaille d’argent.

Mon ambition pour Rio

Un podium. Il y a une grosse concurrence, très homogène, mais j’y crois. Pour l’or olympique, je pense qu’il faudra sauter au-delà des 8,30 m. Je sais que j’en suis capable.

Ma préparation

À l’échauffement, je pose soigneusement mes marques sur la piste d’élan. Il faut prendre en compte les conditions climatiques, le vent. Et pour sauter, je porte toujours des chaussettes hautes et des poignées.

Mes modèles

Pour l’ensemble de sa carrière et son aura, Éric Cantona. Dans mon sport, les maîtres Carl Lewis et Mike Powell. Les concours qui les ont opposés sont mythiques.

Mon “déclic”

Le concours du saut en longueur des championnats du monde de Tokyo, en 1991. C’est la finale rêvée, où Mike Powell bat Carl Lewis en s’envolant à 8,95 m. Ce jour-là, je me dis que je veux pouvoir les imiter.

Mon objet fétiche

Les tétines de mes deux enfants. Je les garde précieusement, elles sont toujours sur moi.

Mon lieu de prédilection

Un endroit où seraient réunis les membres de ma famille, mes amis, tous mes proches. Peu importe le lieu, tant que l’on est tous ensemble.

Envoyer à un ami