Toutes les actualités
Publié le 21/06/2016
drapeaux européens devant le siège de Région

Des fonds européens pour les projets régionaux

Lors de la commission permanente du 21 juin 2016, la Région a alloué des fonds européens à une quinzaine de porteurs de projets.

Entre 2014 et 2020, l’Europe versera dans les Hauts-de-France près de 2 milliards d’euros pour accompagner le développement de la région. Chaque année, les fonds européens permettent de financer des milliers de projets et participent ainsi concrètement au développement économique et social de notre région.

La Région est "autorité de gestion", et donc responsable de la sélection et de l’instruction des dossiers et du respect des règles d’éligibilité pour les fonds Feder (Fonds européen de développement régional), Feader (fonds européen agricole de développement régional) et FSE (fonds social européen).

Lors de la commission permanente du 21 juin, des appels à projets ont été lancés au titre du Feader sur les thématiques agro-environnementales, climatiques, ou le développement de l’agroalimentaire. De plus, la Région a alloué au titre du Feder des fonds à des universités pour des projets de recherche, à des entreprises pour des innovations telles que la création d'unités de méthanisation, à des organismes de formation dans le cadre de l’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) et à des collectivités pour des travaux d’aménagement ou de protection de l’environnement.

Des projets concrets

C’est le cas de la communauté de communes Pévèle-Carembault (CCPC) qui obtient plus d’un million d’euros via le Feder pour la réalisation de sept aménagements hydrauliques. Ceux-ci visent à protéger les habitants des inondations que peut générer le débordement de la Marque.

"À la différence du feu, on ne peut pas arrêter l’eau mais seulement la ralentir, explique Bernard Chocraux, vice-président à l’environnement et au développement durable de la CCPC. Nous allons créer des digues avec zones d’extension de crue en travers du cours d’eauCela retiendra l’eau en amont et limitera le débit de fuite pour éviter que les villages en aval ne soient inondés."

Pour aller plus loin :
L'Europe s'engage en Nord-Pas de Calais
L'Europe s'engage en Picardie

 

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*