Toutes les actualités
    Publié le 04/11/2016
    marches-beauxarts-copie

    Festival Citéphilo : 20 ans de philosophie pour tous

    Vous avez eu 4 en philo au bac ? C’est le moment de changer de point de vue sur cette matière. Du 4 au 26 novembre, le festival Citéphilo vous invite à participer (gratuitement) à 90 rencontres autour de thèmes variés comme la vérité, la connaissance, le pouvoir mais aussi la bienveillance, la psychiatrie ou le jazz.

    Pour sa vingtième édition, le festival Citéphilo a choisi comme invité d’honneur Georges Didi-Huberman, professeur à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales, mais également commissaire de nombreuses expositions, dont une qui se tient actuellement au jeu de Paume à Paris, sur le thème des Soulèvements. "Georges Didi-Huberman explore – entre autres – ce qui se passe entre nous et les images, explique Gilbert Glasman, professeur de philosophie et co-fondateur de Citéphilo. Il étudie ce qui se joue entre l’image et le langage, ce que nous voyons et ce que nous sommes capables d’en dire, comment nous pouvons être saisis par une image qui nous laisse sans voix, notre incapacité à dire avec des mots ce que l’on voit."

    La République et l’universel au cœur des débats

    Chaque année, le festival Citéphilo s’articule autour d’un thème central en rapport avec l’actualité. Cette année, il s’agit de la République et l’universel. Des débats et des rencontres sont animés par des professeurs de philosophie et des auteurs d’ouvrages relatifs au thème. Cécile Laborde présentera son livre Français, encore un effort pour être républicains, Marcel Gauchet  nous aidera à  Comprendre le malheur français, et Pierre Rosanvallon s’interrogera sur Le bon gouvernement. De nombreux débats s’intéresseront à l’identité nationale, aux violences (notamment les violences faites aux femmes) et aux politiques migratoires. Signalons également la présence de Jacques Toubon, ancien Garde des Sceaux et actuel Défenseur des droits.
    D’autres thèmes seront également abordés comme le ressenti, la naissance, la psychiatrie, la musique, la bienveillance. En lien avec l’actualité, le cinéaste et scénariste Jean-Louis Comolli expliquera comment Daech utilise les codes du cinéma hollywoodien pour mettre en scène des films spectaculaires sur la mise à mort de ses victimes. Christine Détrez, professeure de sociologie se demandera Les femmes peuvent-elles être de grands hommes ? Un hommage sera également rendu au cinéaste Alain Cavalier avec la projection de plusieurs de ses films.

    Edgar Morin au lycée Edgar Morin

    "Citéphilo est ouvert à tous les publics, insiste Gilbert Glasman. Il ne faut pas être un spécialiste pour assister aux débats, au contraire. Nous faisons en sorte que les rencontres soient gratuites, justement pour que tout le monde puisse y participer. Et nous demandons à nos invités de faire un effort de vulgarisation dans leurs exposés. Les débats ont lieux dans toute la région, dans des théâtres, des médiathèques, des lycées (ouverts au public pour l’occasion), des cinémas… Le 18 novembre par exemple, le philosophe Edgar Morin, âgé de 98 ans, sera présent au lycée d’excellence Edgar Morin à Douai ! "

    Pour participer aux rencontres, il suffit de se présenter suffisamment tôt, sans réserver (attention, les salles se remplissent vite. L’an dernier Citéphilo a enregistré plus de 15 000 entrées !). Vous pouvez même profiter du festival pour participer à une visite philosophique du musée des Beaux-Arts de Lille en vous posant cette question : "Y a-t-il une singularité nationale en peinture ?", autrement dit, un Chinois et un Allemand qui regardent une œuvre voient-il la même chose qu’un Français ?  Et si vous voulez progresser en philosophie, le conseil de Gilbert Glasman est tout simple : lisez La philo pour les nuls.

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *