Toutes les actualités
    Publié le 23/03/2016
    L'esprit "FabLab"

    L’esprit « FabLab » pour développer l’innovation

    A La Machinerie d'Amiens, Guillaume Delbar, vice-président de la Région, défend la méthode et l'esprit d'ouverture des "FabLab" pour favoriser l'innovation dans les Hauts-de-France. Avec le projet de développer à l'échelle de la région un réseau de "FabLab" adossé à des lycées.

    Il y avait effectué sa première visite officielle au mois de janvier dernier et avait promis de revenir. Guillaume Delbar, vice-président de la Région, était ainsi mercredi 23 mars à Amiens à La Machinerie, premier FabLab soutenu par la Région.

    La Machinerie recevait ce jour-là un prix de 20 000 euros décerné par la Fondation Orange pour son projet "Make it Fab", axé sur l’accompagnement numérique à destination des jeunes éloignés de l’emploi. "Ce qui se construit ici, c’est l’esprit dans lequel nous voulons travailler" explique le vice-Président. Notre objectif est d’être la région la plus innovante de France, et pour cela il faut travailler en réseau et de la façon la plus ouverte possible" poursuit-il.

    Échanges et partage des savoirs

    Ouverte au grand public mais aussi aux entreprises de toutes tailles qui trouvent ici un lieu de créativité hors des cadres habituels, la démarche de La Machinerie, dans le pur esprit des FabLab nés sur les campus des universités américaines, ne se limite pas à la mise à disposition d’imprimantes 3D et de matériel. C’est aussi - et surtout - un lieu d’échanges et de partage de savoirs, autour des espaces de "co-working" où se cultive un esprit de convivialité et d’intense créativité.

    Pour Olivier Girault, le délégué régional d'Orange à Amiens, "c’est l’esprit de solidarité que nous avons choisi de soutenir en récompensant ce FabLab pour son projet Make it Fab, qui permet à des jeunes éloignés de l’emploi et du numérique d’avoir accès à cette culture indispensable aujourd’hui".

    Léa et Marie, 20 ans, élèves de l’École de la deuxième chance, sont venues avec leur responsable pédagogique. Elles font partie de ces jeunes impliqués dans le projet et ont pu à ce titre participer à des ateliers de familiarisation aux nouveaux usages du numérique tout en rencontrant d’autres jeunes venus de tous les horizons. "Même si je ne me destine pas à travailler directement dans le numérique, ces ateliers m’ont permis de découvrir énormément de choses nouvelles et de rencontrer d’autres jeunes, étudiants, dans une ambiance détendue et sans aucun préjugé. C’est une vraie ouverture" explique Léa, très enthousiaste.

    "Ce que nous démontrons ici, c’est que ces nouvelles technologies ne sont pas réservées aux ingénieurs. Chacun, quel que soit son parcours, peut s’en emparer. Nous démocratisons les outils mais aussi les savoirs et la culture, dans un esprit conforme à  l’open source" confirme de son côté Sébastien Personne, responsable de La Machinerie.

    Une démarche que souhaite voir essaimer Guillaume Delbar, vice-président en charge de la rénovation urbaine, du logement et de l’innovation numérique et sociale : "C’est tout un réseau de FabLab de ce type que nous voulons développer dans la région, avec l’idée de les adosser à des lycées et de les animer en dehors des heures de cours".

    La Machinerie : coworking et fablab pour créer et travailler autrement

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *