Toutes les actualités
    Publié le 31/05/2016
    cochon

    Dessiner l’avenir de l’élevage en région

    Le monde agricole est convié le 10 juin prochain au siège de Région à Lille pour lancer les Etats généraux de l’élevage.

    Dans le cadre de son plan d’urgence en faveur de l’élevage, la Région Hauts-de-France organise le 10 juin les États généraux de l’élevage. Éleveurs, syndicats, banques, chambre d’agriculture, État, représentants du monde agricole… Plus de 1000 personnes sont invitées à débattre toute la journée au siège de Région à Lille pour trouver des solutions concrètes face à la crise qui touche l’élevage depuis près de deux ans.

    L’objectif de cette journée est de bâtir une stratégie régionale pour l’élevage en Hauts-de-France. En introduction, l’institut de l’élevage présentera le contexte de la crise, les enjeux et ses perspectives. "Il est important qu’on resitue la crise de l’élevage au niveau européen, explique Marie-Sophie Lesne, vice-présidente en charge de l’agriculture. Tous les pays européens n’ont pas la même volonté, notamment face à la régulation de la production laitière."

    Six ateliers, deux enjeux

    Ensuite, les participants pourront s’inscrire à deux ateliers parmi les six ateliers prévus, répartis selon deux enjeux majeurs :

    Renforcer la compétitivité des exploitations
    "Cet enjeu se situe au niveau de l’exploitation.  Il s’agit de définir les différentes stratégies possibles pour améliorer la rentabilité des exploitations", souligne Marie-Sophie Lesne. C’est une approche difficile pour les éleveurs mais les audits-conseils dont ils peuvent bénéficier doivent permettre de le révéler. Il s’agit aussi d’évoquer durant l’atelier 3 la question de l’allègement de la charge de travail. "Le travail harassant de l’exploitant agricole joue sur son moral et sur sa capacité à mettre en place une stratégie efficace. On parlera donc des mutualisations possibles et des nouvelles technologies dont peuvent disposer les éleveurs."

    Atelier 1 : pilotage stratégique des exploitations
    Atelier 2 : maîtrise et rentabilité des ateliers d’élevage
    Atelier 3 : conditions d’exercice du métier (travail nouvelles technologies…

    Développer leur valeur ajoutée
    "Au travers de cet enjeu, la Région souhaite jouer son rôle de stratège politique pour être réactif face à la crise", explique Marie-Sophie Lesne. Des représentants de l’industrie agroalimentaire et de la grande distribution seront là pour dialoguer avec les agriculteurs. "On a beaucoup à apprendre sur la réalité des besoins des consommateurs. Par exemple, on observe des tendances très nettes vers les produits bios ou locaux. On parlera aussi de regroupement des opérateurs laitiers dans le 6e atelier."

    Atelier 4 : par une diversification rémunératrice au sein des exploitation (circuits courts, énergie, méthanisation…)
    Atelier 5 : par un plus fort développement des filières régionales (marques régionales, label qualité, filière bio, AOP…)
    Atelier 6 : bâtir une stratégie de conquête agricole et agroalimentaire des Hauts-de-France sur le marché national et à l’exportation.

    États généraux de la filière végétale à l’automne 2016

    "Le 10 juin, c’est le point de départ des États généraux de l’élevage qui vont durer plusieurs mois", précise la vice-présidente. À l’issue du 10 juin, des groupes de travail vont se constituer et se réunir dès la rentrée. L’objectif est de proposer une stratégie par filière avant décembre et le vote du budget primitif 2017, et permettre ainsi de dessiner l’ossature d’une nouvelle politique régionale agricole. Marie-Sophie Lesne a également annoncé la tenue à l’automne des États généraux de la filière végétale.

    A voir aussi

    Je mange local, et vous ?

    Manger local, c’est facile, ça ne coûte pas plus cher et c’est une façon efficace de soutenir nos agriculteurs. Parce que la meilleure façon de lutter contre la crise, c’est de consommer local, la Région s’engage.

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *