Toutes les actualités
Publié le 14/05/2018

Cyclisme : coups de pédales « À travers les Hauts-de-France »

Du 18 au 20 mai 2018, le peloton se lancera à l'assaut de la course cycliste "À travers les Hauts-de-France – Paris-Arras Tour". Une épreuve intégrée à l'UCI Europe Tour.

La saison cycliste continue ! Après Paris-Roubaix 2018 et les "4 Jours de Dunkerque – Grand Prix des Hauts-de-France", place à une nouvelle course, toujours 100% Hauts-de-France. Son nom : "À travers les Hauts-de-France – Paris-Arras Tour". Au programme pour le peloton, qui se fait les mollets avant la grande échéance du Tour de France : trois étapes pour 498 kilomètres à parcourir, du Cateau-Cambrésis (59) à Arras (62).

Paris-Arras, toute une histoire…

C'est un monument de l'histoire cycliste française qui revit en Hauts-de-France. A l'origine, en 1923, des coureurs peu craintifs s'étaient mis en tête de relier Paris à Arras (185 kilomètres de routes et de chemins) en un jour. En 29 éditions, jusqu'en 1959, la course a eu le temps de forger sa légende. Quelques grands noms du cyclisme sont, en effet, inscrits au palmarès de Paris-Arras : Charles Pélissier en 1925 (ancien recordman du nombre de victoires sur le Tour de France en une édition – 8), Louis Déprez en 1945 (il remportera 10 ans plus tard, en 1955, la première édition des Quatre Jours de Dunkerque), le "Taureau des Flandres" Elie Marsy en 1949…

En 2012, après plus de 50 ans de sommeil, la course renaît. Son nouveau nom : "À travers les Hauts de France – Trophée Paris Arras Tour". Une course en trois étapes, qui verra le peloton parcourir les routes de la région les 18, 19 et 20 mai 2018.

Trois étapes au programme

Pour cette édition 2018, les organisateurs de la course ont eu à cœur d'honorer la mémoire des soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale. Le peloton passera, au cours des trois jours, à proximité de lieux emblématiques de circuits de mémoire. Pas le temps de faire du tourisme, toutefois, tant le profil des étapes saura mettre en compétition baroudeurs, puncheurs et sprinteurs.

1ère étape : Le Cateau-Cambrésis (59) / Villers-les-Cagnicourt (62)

116 kilomètres pour cette première étape, qui donnera déjà des premières suées au peloton : deux secteurs pavés sont inscrits au profil de cette étape et devraient permettre à plusieurs cyclistes de faire faux bond au peloton, dès le 20e kilomètre. Au cours de la journée, les coureurs passeront par trois départements des Hauts-de-France (Nord, Aisne, Pas-de-Calais) et une commune à l'histoire particulière : Aubencheul-aux-Bois (02), un village totalement détruit lors de la Première Guerre mondiale.

2e étape : Lens (62) / Liévin (62)

Une vraie étape pour costauds ! Deux difficultés, à escalader plusieurs fois, sont situées sur le parcours de cette étape longue de 189 kilomètres : la crête de Vimy, aux abords du Mémorial Canadien (kilomètres 2 et 171) et surtout la colline Notre-Dame-de-Lorette (kilomètres 25, 159, 183) avec des passages à 13%. L'équivalent (en moins long, tout de même) de la montée de l'Alpe-d'Huez !

3e étape : Hermies (62) / Arras (62)

Quel coureur montera sur la boîte à Arras ? Réponse le dimanche 20 mai 2018, après une ultime étape longue de 193 kilomètres. Passés le Belvédère de Vaux (kilomètre 52) et la côte de Thiepval (kilomètre 84), le peloton pourra rouler en file indienne et sprinter vers l'arrivée finale, à Arras. Sûr que les équipes de sprinteurs auront à cœur de remporter cette étape, qui verra couronné le successeur de Jordan Levasseur, vainqueur en 2017.

À lire aussi

Paris-Roubaix : c’est reparti jusqu’en 2020

Le renouvellement du partenariat majeur entre ASO, organisateur de la co...


Pour aller plus loin


Infos pratiques

« À travers les Hauts-de-France – Paris-Arras Tour
Les 18, 19 et 20 mai 2018
Page Facebook de la course

Partager

Send this to a friend