Toutes les actualités
    Publié le 14/04/2016
    berck sur mer

    Les cerfs-volants, maîtres du ciel de Berck-sur-Mer

    Pour leur 30e anniversaire, les Rencontres internationales de cerfs-volants ont vu les choses en grand : envol du plus grand-cerf-volant du monde, championnat du monde et rassemblement de passionnés du monde entier. A vivre à Berck-sur-Mer jusqu'au dimanche 17 avril 2016.

    Grand ciel bleu, sans nuages, à Berck-sur-Mer. La station balnéaire, qui vit depuis le 9 avril 2016 au rythme des 30e Rencontres internationales de cerfs-volants, profite d'un climat qui ferait pâlir de jalousie les cités de la Côte d'Azur. Dans les airs, des centaines de cerfs-volants voguent au gré du vent. Tous types d'engins s'y côtoient : des petits, des géants (dont le plus grand cerf-volant du monde et ses 40 mètres de long pour 25 mètres de large), des multicolores, des tournoyants, un Lucky Luke ou un Grand Schtroumpf…

    Tout sourire, Gérard Clément ne cesse d'admirer le ciel et se félicite du succès populaire de "sa" manifestation. "Ce festival unique en son genre est né en 1987. Au départ, nous n'étions qu'une poignée d'amateurs de photographie aérienne, qui avions comme seul objectif de faire voler nos cerfs-volants. A l'époque, nous les appelions nos "oiseaux de toile", se remémore l'organisateur des Rencontres. "Aujourd'hui, nous sommes plusieurs centaines de cervolistes, qui attirons près de 500 000 spectateurs sur 10 jours ! C'est une fête populaire, 100 % gratuite, qui bénéficie du soutien fondamental de la Région depuis la première édition."

    La fête du vent, sous toutes ses formes

    Pendant 10 jours, les Rencontres sont animées par un programme alléchant, qui ravit chaque année des amateurs toujours plus nombreux. Sur la grande plage, petits et grands effectuent leurs baptêmes de l'air d'après les conseils de pros venus d'écoles de pilotage. Non loin de là, les Jardins du Vent - hauts en couleurs - présentent leurs curiosités : des dizaines de petites éoliennes, composées de bouteilles de plastique recyclées, tournent frénétiquement ; des jeux, animés par le vent et des balles de golf, ravissent les plus jeunes ; dans un courant d'air, des centaines de papiers blancs où sont inscrits les vœux des participants voguent au vent.

    Maxime Desavoye, lui, se concentre. Dans quelques minutes, il sera prêt pour le top départ du 10e cervoling, le championnat du monde par équipes de cerfs-volants. "Les Rencontres, c'est le top du top, la plus belle et la plus relevée des compétitions de cerfs-volants au monde, assure le champion d'Europe, multiple champion de France et vice-champion du monde en titre. Des cervolistes du monde entier, qui participent à ce championnat organisé tous les deux ans, sont présents : britanniques, russes, chinois, malaisiens, américains, colombiens…"

    L'Amiénois, qui évolue dans l'équipe française originaire des Hauts-de-France Start'Air, s'est entraîné sans relâche pendant des mois sur les hauteurs de l'agglomération amiénoise. Objectif : être prêt pour ce rendez-vous incontournable. "Pendant trois jours, plusieurs épreuves sont programmées. Le matin, les sessions de précision obligent les cervolistes à réaliser des figures imposées. L'après-midi, les ballets en musique sont plus artistiques. Ces instants à part ont beaucoup de succès", explique l'expert.

    Une brise et… place à la poésie

    Les Rencontres battent leur plein. Devant des milliers de spectateurs, couchés sur le sable ou assis sur la digue de Berck-sur-Mer, les engins des cervolistes déploient leurs ailes et effectuent leurs poétiques ballets aériens. Tout est étudié au mouvement près, calculé, millimétré pour que l'ensemble soit aussi précis qu'esthétique. "La seule composante, et de taille, avec laquelle il faut savoir composer : le vent", rappelle Maxime. Manque de chance, l'élément est aujourd'hui aux abonnés absents.

    Malgré ce caprice d’Éole, l'équipe de Start'Air s'engage dans son épreuve. En musique, les cerfs-volants s'envolent pour effectuer une chorégraphie tout en poésie. Les figures spectaculaires, effectuées dans une synchronisation et avec une maîtrise technique exceptionnelles, s'enchaînent. Après quatre minutes à réaliser des piqués, courbes et autres "flat spins", les cerfs-volants se posent parfaitement. Les concurrents amiénois peuvent alors se congratuler, sous les applaudissements nourris du public et des autres équipes, admiratives.

    Roger et Fabienne, venus en famille, admirent le spectacle en connaisseurs. "Nous emmenons nos petits-enfants pour la troisième année consécutive, avancent les jeunes retraités. Ces rencontres internationales, on ne les manquerait pour rien au monde. Elles nous permettent, à tout âge, de retomber en enfance…" Un avis partagé par toutes les personnes présentes, curieux comme aficionados et organisateurs. "C'est vraiment la plus belle des manifestations, renchérit Gérard Clément. Petits, grands, enfants ou grands-parents : tous, nous voyageons dans le monde des rêves lorsque nous voyons un cerf-volant s'élever dans le ciel. À Berck-sur-Mer, les cerfs-volants sont les maîtres : du ciel, mais aussi de notre imaginaire."

    Retrouvez ici le programme des 30e Rencontres internationales de cerfs-volants.

    En vidéo : les rencontres internationales de cerfs-volants

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *