Toutes les actualités
Publié le 08/11/2017

Les carrelages de Saint-Samson : l’héritage par passion

Guillaume et Thomas Alglave sont des entrepreneurs heureux. À la tête de leur fabrique à Saint-Samson-la-Poterie (60), tous deux redonnent à un héritage artisanal ses lettres de noblesse. Et se tournent vers l'avenir.

Saint-Samson-la-Poterie, dans l'Oise. Dans ce calme petit village de moins de 300 habitants régnait au milieu du XIXe siècle une animation débordante, liée à la pratique d'un savoir-faire artisanal unique en France. Cœur de l'activité passée et ancien poumon économique de la commune : le travail de la céramique, rendu possible grâce à l'importante extraction d'argile dans le pays de Bray et la Normandie voisine.

"Le travail de la céramique et des objets en argile cuite est attesté à Saint-Samson-la-Poterie depuis le XIIIe siècle, explique Thomas Alglave, qui a repris avec son frère Guillaume en 2008 Les Carrelages de Saint-Samson. Au XIXe siècle, on comptait une vingtaine d'ateliers dans le village. Le temps a fait son œuvre : nous sommes désormais les derniers mohicans, fiers de donner une nouvelle vie à cet héritage unique en France."

Inscription à l'Unesco

Remettre au goût du jour des techniques anciennes, avec des outils d'époque. La recette de l'entreprise de Saint-Samson-la-Poterie a du bon : les carrelages 100 % "made in" Hauts-de-France séduisent une clientèle aussi variée qu'exigeante. Tomettes en terre cuite, enduits d'argile, terres cuites émaillées aux mille couleurs, isolants et autres faïences : aujourd'hui, les réalisations de Guillaume et Thomas se vendent à travers le monde, en France comme dans toute l'Europe, au Japon, en Chine ou en Amérique. Le Petit Trianon du Château de Versailles, les châteaux de la Loire ou encore le premier spa 4* de France font régulièrement appel à l'expertise de la fabrique de Saint-Samson-la-Poterie. L'entreprise, déjà reconnue "Entreprise du patrimoine vivant" par l’État, est même inscrite par l'Unesco à "l’inventaire des métiers d’art rares de France".

"Nous proposons à nos clients du luxe accessible, continue Thomas, pas peu fier d'ouvrir les portes de la fabrique aux visiteurs qui font un saut dans le temps à Saint-Samson-la-Poterie. Nous profitons de l'atmosphère particulière des lieux, de la richesse inépuisable de l'argile qui nous permet de réaliser des produits de qualité en la cuisant dans des fours vieux de plusieurs décennies. Tout, ici, est imprégné d'histoire. En 1836, les gestes des artisans, les bruits, l'ambiance étaient les mêmes. C'est une vraie fierté de les faire revivre."

L'innovation pour briller

Dans l'intimité des ateliers se révèlent des outils d'un ancien temps. Ici, une authentique et colossale machine à vapeur Duvant, produite à Valenciennes (59). Là, des fours qui cuisent l'argile à 1 200°C pour donner naissance à des terres cuites rouges ou ambrées, hexagonales ou carrées.

Au cœur de l'entreprise, la robotisation, les procédés d'industrialisation à grande échelle et autres systèmes informatisés ne semblent pas vraiment avoir leur place. Et pourtant : les jeunes entrepreneurs planchent toujours sur de nouveaux projets et se servent de l'innovation pour jouer avec les mille propriétés de l'argile. Pour s'imposer sur les marchés et voir leurs créations parer les sols du monde entier, les deux frères ont en effet lancé un vaste programme de recherche et de développement. Étonnant ? Pas vraiment, tant la matière laisse libre cours à l'émergence de nouveautés.

"J'ai mis près de cinq ans à mettre au point nos émaillés. Il nous a fallu trouver les bons mélanges d'argile, la cuisson idéale, utiliser les outils adéquats, révèle Thomas. Le résultat, mélange de plusieurs argiles et de différentes techniques, est bluffant. Aujourd'hui, les visiteurs d'un jour comme les professionnels de toujours nous félicitent. Nos réalisations comme nos innovations, nous les devons aux techniques des artisans, transmetteurs des techniques que nous avons adaptées. Un savoir-faire n'a d'intérêt que s'il est partagé, non ?"

 

À lire aussi

Flavien Maréchal taille son avenir

Flavien Maréchal se prépare pour la grande finale nationale des Olympi...


La nouvelle génération d’ébénistes d’art se forme à Saint-Quentin

Le lycée des Métiers de l'ameublement dispense une formation d'excepti...


Pour aller plus loin


Infos pratiques

Carrelages de Saint-Samson
4, rue de la Briqueterie – 60220 Saint-Samson-la-Poterie
www.carrelages-de-st-samson.com

Partager

Send this to a friend