Toutes les actualités
Publié le 17/12/2016

Bus scolaires et en milieu rural 

Des nouvelles compétences pour la Région

Prévue par la loi, la reprise par la Région des transports scolaires et de passagers en milieu rural sera effective en 2017.  Avec en ligne de mire  la gratuité sur tout le territoire dans un second temps.

Aux termes de la loi NOTRE qui a réorganisé les compétences des collectivités territoriales, les bus scolaires ainsi que les transports en milieu rural seront désormais gérés par la Région Hauts-de-France en lieu et place des Départements. Ce transfert sera effectif à compter du 1er janvier 2017 pour les transports en milieu rural, et à partir du 1er septembre 2017 pour les bus scolaires. Pour les habitants et les élèves, le service sera rendu de la même façon qu’auparavant.

Vers des transports gratuits sur tout le territoire

La Région aura la main toutefois sur la politique tarifaire qui sera désormais la même dans tout le territoire des Hauts-de-France, avec l’objectif de rendre gratuit l’ensemble de ces transports dans un second temps.

 

À lire aussi

Transport scolaire

C'est une petite révolution, initiée depuis la rentrée 2017 : déso...


Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

2 commentaires sur “Bus scolaires et en milieu rural ”

  1. Degand Brigitte -

    la gratuité des transports scolaires pour les élèves qui habitent loin de leur école.
    je suis d’accord
    Attention à la gratuité pour des trajets courts, domicile école.
    Mettre un élève dans un autobus coûte 1000 euros par an et par élève à la collectivité;
    Cette dépense est à renouveler tous les ans, ce n’est pas une dépense durable.
    Si on investit dans des infrastructures pour que la circulation des cyclistes soit favorisée, ces infrastructures seront encore présentes l’année suivante: bandes cyclables, garages à vélos, arceaux à vélos, etc.
    La Belgique voisine a réussi ce pari de maintenir les déplacements à vélo pour les élèves. Il y a des arceaux à vélo à chaque abri bus, il y a des pistes cyclables. Est ce que chez nous dans les Hauts de France, quelqu’un y a pensé?

  2. Prinet -

    Moi je pense qu’il y a une économie de 10% à faire sur les transport.
    En effet quand je vois le nombre de salle de cours vide dans une journée dans un lycée, je trouve anormal qu’il y a encore cours le samedi.
    Faite une étude sur ce sujet et vous verrai les économies à faire que ce soit au niveau des transports ou de l’énergie.

    Cordialement
    jpprinet

Partager

Send this to a friend