Toutes les actualités
Publié le 27/11/2018

« Une formation, grâce à l’Europe et la Région, qui mène à l’emploi ! »

Formée grâce à l'Europe et la Région Hauts-de-France, Andrea Rubio Contreras a trouvé un emploi en CDI à Beauvais (60).

Andrea Rubio Contreras va pouvoir se projeter dans la vie. Âgée de 26 ans, cette jeune femme d'origine espagnole habite dans l'Oise avec son compagnon depuis quatre ans. Elle travaille aujourd’hui pour la société Avis, société de location de véhicules qui se situe dans l’aéroport de Beauvais-Tillé (60).

La barrière de la langue

"Avec mon copain, nous n'avions pas de situation stable. Nous sommes venus dans l'Oise pour trouver du travail. Personnellement j'avais le bac mais jusque-là je n'avais fait que des petits boulots". L'arrivée dans l'Oise n'est donc pas simple, surtout avec la barrière de la langue, qu'Andrea ne maîtrise pas. Après quelques mois, elle finit par entamer des démarches avec Pôle Emploi et la Mission locale, et assure parallèlement des petits boulots de ménage.

Formation + stage = emploi

Le déclic, c'est la formation qu'elle a suivie à l'AFIPP (Association pour la Formation et l’Insertion professionnelle de Picardie) à Beauvais. Celle-ci s'inscrit dans le cadre du "Programme d’Action Locale " cofinancé par la Région et l’Europe.

De mars à octobre 2017, elle a ainsi bénéficié d'un accompagnement avec des séances de groupe, différents cours de maths, français mais aussi des validations professionnelles avec le Certificat CléA et un titre de CFG (Certificat de formation générale). "J'étais motivée, je savais que je voulais travailler à l'aéroport" explique Andrea. À force de persévérance, cette formation lui a d'ailleurs permis d'effectuer un stage d'observation à l'aéroport Charles de Gaulle en région parisienne, qui a conforté cet intérêt pour les métiers de la surveillance des valises, du service des douanes ou surtout d'agent d'escale.

Passer des concours

Durant l'été 2017, elle termine cette formation en travaillant trois mois au service billetterie/bus, un stage qui au départ ne devait durer que trois semaines. "Ma motivation a payé puisque, en février, j'ai eu l'opportunité de signer un CDI pour la société Avis. Je ne perds pas de vue les métiers qui m'intéressent le plus. Je passe d'ailleurs différentes formations sur des métiers spécifiques, et j'ai suivi des cours d'anglais à l'université pendant quelques mois. Aujourd'hui je parle plusieurs langues et je travaille à l'aéroport comme je le souhaitais. Il faut savoir saisir les opportunités".

Depuis 2007, l'Union européenne a permis de former plus de 100 000 personnes dans les Hauts-de-France.

À lire aussi

« La Région et l’Europe nous aident au quotidien ! »

Une nouvelle campagne pour défaire les idées reçues et démontrer l...


3 millions de fonds européens pour l’opération Grand site de France Les Deux-Caps

Le Conseil régional a décidé d’attribuer une subvention de 3 millio...


Partager

Send this to a friend