Toutes les actualités
Publié le 20/12/2018

Altifort reprend Ascoval et ses 281 salariés

Le tribunal de grande instance de Strasbourg a validé, le 19 décembre 2018, la reprise d'Ascoval par le groupe Altifort. Les 281 salariés de l'aciérie de Saint-Saulve (59), soutenus depuis des mois par la Région, sont sauvés.

Grand ouf de soulagement pour les 281 salariés d'Ascoval, et pour toute la filière industrielle de l'acier en Hauts-de-France. L'aciérie de Saint-Saulve passera à partir du 1er février 2019 sous le giron du groupe franco-belge Altifort. Le tribunal de grande instance de Strasbourg, chargé de consulter l'offre de reprise industrielle de l'usine nordiste, a validé le projet soutenu depuis le début par la Région.

"C’est au courage des salariés d’Ascoval que nous devons cette décision, rappelle Xavier Bertrand, en relation depuis des mois avec les 281 personnes qui font vivre le site de Saint-Saulve. La filière de l'acier continuera à vivre dans les Hauts-de-France grâce à ces femmes et ces hommes. La mobilisation collective a payé : Ascoval est sauvée."

Fleuron de l'industrie des Hauts-de-France

L'aciérie de Saint-Saulve a été créée en 1975. L'usine, qui emploie 281 salariés hautement qualifiés, a bénéficié de plusieurs investissements depuis 2017. Aujourd'hui, le site d'Ascoval est l'un des plus modernes du secteur en Europe. L'expertise de ses ouvriers permet de répondre à des commandes, notamment pour le secteur automobile, et produit de nouvelles nuances d'aciers spéciaux.

La maîtrise des salariés d'Ascoval se devait perdurer en Hauts-de-France. Voilà pourquoi, depuis l'annonce du groupe Vallourec de sa volonté de fermer l'aciérie, Xavier Bertrand a soutenu le projet de reprise industrielle porté par Altifort. Le président de Région a d'ailleurs multiplié les appels, jusqu'au sommet de l'État, pour sauver les salariés et garder le savoir-faire des salariés d'Ascoval en Hauts-de-France.

281 emplois maintenus, 140 emplois créés d'ici 2021

Après Pentair à Ham (80), dont le projet de reprise industrielle avait déjà été soutenu par la Région, c'est encore le groupe Altifort qui fait le choix de reprendre l'activité d'une usine des Hauts-de-France. Cette reprise du site de Saint-Saulve va permettre de préserver les 281 emplois d'Ascoval, mais aussi de garantir le maintien du millier d'emplois indirects que génère l'aciérie en Hauts-de-France.

Le projet de reprise d'Ascoval est soutenu à hauteur de 12 millions d'euros par la Région. Altifort prévoit d'engager rapidement des investissements importants, pour équiper notamment le site d'un train à fil. 140 nouveaux emplois devraient être créés à Saint-Saulve d'ici 2021.

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

4 commentaires sur “Altifort reprend Ascoval et ses 281 salariés”

  1. Omnes -

    Franchement c’est une très bonne nouvelle pour l’emploi dans la région. Ces personnels vont pouvoir passer de bonnes fêtes de fin d’année. .

  2. Coache -

    Je souhaite beaucoup de réussites dans cette reprise surtout pour toutes ces familles en attente d’une solution fiable et durable à l’inverse de l’usine Still de Montataire dans l’oise reprise par le groupe Punch .Celui-ci a licencié au bout de 2 mois les salariés repris alors que Still avait abandonné l’usine au groupe Punch pour l’euro symbolique.

  3. Pierre -

    Bravo, ce qui prouve bien que quand on veut on peut, il suffit d’en avoir la volonté.
    Bravo a vous aussi Mr Xavier BERTRAND, dommage que tous nos politiques ne soient pas aussi efficaces que vous et ne soient pas aussi proche du terrain comme vous l’êtes
    Sentiments distingués
    Pierre

  4. Antoine -

    Je suis très heureux de cette reprise et du fait qu’elle permette aux salariés de préserver leurs emplois.
    Merci à l’action de la région.
    mais pourquoi l’entreprise Vallourec a t-elle décidé de fermer sans vouloir le revendre un site avec un outil de production assez neuf ? par peur d’avoir un concurrent en vendant l’usine.
    J’espère que vous deviendrez des concurrents de Vallourec et qu’elle s’en mordra les doigts …
    je propose à l’entreprise Vallourec de retirer sa page RSE de son site …

Partager

Send this to a friend