Publié le 24/11/2015

Les Hauts-de-France, première région agricole de France

Avec son agriculture diversifiée, son cycle de formations unique en France ou encore son temps d'avance sur le développement des agroressources, la région Hauts-de-France s'affirme comme la première région agricole de France.

Championne de France des productions végétales, productrice de 10 % du lait français et d'une bouteille de Champagne sur dix... La région Hauts-de-France est une terre d'agriculture par excellence. Chaque jour, nos agriculteurs assurent la moitié de la production nationale de sucre avec leurs betteraves et cultivent près des 3/4 des pommes de terre françaises. Mieux : dans les Hauts-de-France sont produits près de 100 % des endives et des choux de Bruxelles, deux légumes à l'identité régionale bien marquée !

Autre grand atout des Hauts-de-France : une position de leader dans l'agroalimentaire, avec 53 000 emplois salariés (10 % de l’emploi salarié agroalimentaire national). La région, qui compte pas moins de 1 300 établissement dans cette industrie de pointe fortement exportatrice, occupe la première place dans le traitement et le conditionnement des légumes de conserve, pour les petits pois, haricots verts, oignons blancs ou salsifis...

Une agriculture forte, diversifiée et profondément régionale

"Notre région est une terre agricole d'excellence : l'agriculture fait partie de notre ADN, de notre histoire et elle représente aussi notre avenir, constate Christophe Buisset, président de la chambre d’agriculture Hauts-de-France. Nos agriculteurs, parfaitement formés dans l'un de nos 53 établissements de formation agricole, produisent des denrées de qualité et même du du vin : le champagne du sud de l’Aisne (plus de 20 millions de bouteilles produites chaque année) est excellent !"

Si l’élevage est moins prépondérant que la culture de denrées alimentaires, les Hauts-de-France restent une terre d'éleveurs. Une exploitation agricole sur deux élève des animaux : poules, poulets de chair, lapin, porc. La région possède également 1,6 % du cheptel bovin européen et l’élevage représente 40 % de l’emploi agricole dans les Hauts-de-France.

L'agroéconomie, premier employeur des Hauts-de-France

"Les agro-industries des Hauts-de-France sont les plus performantes de notre pays, et de loin. Quelques exemple : les sucreries Teréos ou Saint-Louis sucre, les amidonneries Syral et Roquette, le transformateur de légumes Bonduelle ou la laiterie Sodiaal, continue Christophe Buisset. Ces fleurons de l'industrie agroalimentaire française composent, ensemble, le premier employeur de notre région."

En chiffres, l'agriculture des Hauts-de-France mobilise près de 130 000 emplois directs et indirects, mobilisés pour 80 millions de consommateurs concentrés dans un rayon de 300 km et peut profiter d'une position géographique stratégique : une façade maritime ouverte sur deux mers idéale pour la pêche, la traversée du futur canal Seine-Nord-Europe pour les échanges et des infrastructures de transport de qualité.

La recherche à la pointe

Autre point fort régional : la chimie du végétal. Sur ce secteur, les Hauts-de-France ont un temps d'avance avec le pôle de compétitivité Industries et agro-ressources (IAR), qui développe la recherche en valorisation des molécules issues de l’agriculture. Une aubaine pour l’ère post-pétrole.

L'agriculture des Hauts-de-France en chiffres

  • 2,1 millions d’hectares de surface agricole utile
  • 27 400 exploitations agricoles
  • Des exploitations agricoles plus grandes (78,5 ha en moyenne) que la moyenne nationale (55 ha en moyenne)
  • 67 % du territoire régional valorisé par l’agriculture
  • 130 000 emplois, dont 53 000 emplois salariés pour l'industrie agroalimentaire

Envoyer à un ami