Toutes les actualités
Publié le 11/10/2017

À Ham, l’atelier Jean-Luc François ouvre ses portes

Le nouveau centre de formation d'excellence aux métiers de la haute couture ouvre ses portes le 11 octobre 2017, à Ham (80).

Urgent ! Secteur de la mode cherche ses petites mains pour la confection de tenues de prêt-à-porter. Pourtant symboles de l'art de vivre à la française, les grandes maisons et les ateliers de créateurs peinent à recruter des salariés formés aux exigences de métiers très techniques. Ce phénomène, qui prend de l'ampleur depuis quelques années, Jean-Luc François le connaît bien.

S'il en est un qui maîtrise les contraintes du monde de la mode et de la création, c'est bien lui. Couturier de renom, Jean-Luc François est d'abord passé par les ateliers des plus grands, Yves Saint-Laurent et Christian Dior en tête. Puis il a décidé de lancer ses propres collections. Avant, dans un nouveau chapitre de sa vie professionnelle, de transmettre son savoir-faire par la formation.

Un savoir-faire à la française, à transmettre

Pour former, quoi de mieux qu'un atelier collaboratif d'excellence ? En 2012, Jean-Luc François crée donc un premier centre pour former les fameuses "petites mains" à Pantin (93). Public visé : les demandeurs d'emploi et les personnes éloignées du monde du travail.

Sur place, ces hommes et ces femmes disposent d'un programme de formation pour apprendre les gestes qui leur permettront d'intégrer les grandes maisons et les ateliers de créateurs. Une formule gagnante : 100 % des personnes formées retrouvent un emploi à l'issue du cycle de formation. Le tout Paris se les arrache !

Ham, nouvelle capitale de la mode ?

Aujourd'hui, l'atelier collaboratif de Jean-Luc François cartonne. Problème : face à une demande croissante de l'industrie de la mode, qui jure par la petite et la moyenne série, la production de Pantin n'est plus suffisante. Jean-Luc François décide alors de lancer le projet d'une deuxième adresse. Ce sera Ham.

"L'idée est de créer à Ham, dans une région profondément marquée par son héritage textile, un centre de formation d'excellence aux métiers de la mode, explique le créateur. Nous avons déjà organisé des séances collectives d'information et un grand forum de sensibilisation pour une inauguration le 11 octobre. Dans l'atelier, ce seront douze personnes qui bénéficieront d'un programme de 440 heures de formation financées par Opcalia et la Région Hauts-de-France. Et ce n'est qu'un début !"

Cette démarche innovante est soutenue par la CAE Grands Ensemble, des fondations, le secteur de la mode et la Région, qui a d'abord activé Proch'Emploi pour identifier les candidats et qui soutient financièrement la formation des stagiaires.

À lire aussi

88 000 formations pour accompagner le retour à l’emploi

La Région pilote la mise en œuvre du plan national "500 000 formations...


Altimance s’implante dans la région et crée 250 emplois

Le groupe britannique Rigby, spécialisé en solutions informatiques, im...


Adifa Sayed, un travail grâce à Proch’Emploi

Adifa Sayed est agent d’accueil au Phénix de Valenciennes, scène nat...


Pour aller plus loin


Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

Une réflexion au sujet de « À Ham, l’atelier Jean-Luc François ouvre ses portes »

  1. JOSSE -

    Très heureuse d’apprendre la création d’un atelier à HAM . ( HAUTS DE FRANCE ) ……. Ville que je connais bien .
    Je suis native de cette région . En 1964 , je me suis installée à LILLE pour travailler .
    Je souhaite à cette jeunesse la réussite dans une formation ou un emploi .

Envoyer à un ami