Toutes les actualités
Publié le 16/03/2016
artisans d'un jour

Les élus régionaux « artisans d’un jour »

Inspirée d'une célèbre émission de télévision, l'opération "Artisans d'un jour", organisée par la Chambre régionale des métiers, a permis aux élus de se glisser pour un moment dans la peau d'un artisan. Une manière concrète d'échanger en situation avec les professionnels.

De nombreux élus régionaux ont répondu à l’appel de la Chambre régionale des métiers pour participer à l’opération "artisan d’un jour", organisée dans le cadre de la semaine nationale de l’artisanat. Le principe, inspiré d’une célèbre émission de télévision : se glisser pour un moment, en situation réelle, dans la peau d’un artisan.

"Plus qu’une simple rencontre de terrain, nous demandons aux élus de se mettre à la place des artisans et d’effecteur concrètement les gestes techniques et professionnels propres à leurs métiers" explique Éric Deschamps, responsable de l’opération à la Chambre régionale des métiers.

C’est ainsi que mercredi 16 mars, à Marcq-en-Baroeul (Nord), le président Xavier Bertrand s’est prêté au jeu dans le laboratoire d’une fameuse chocolaterie.

Une approche concrète et en situation

A Valenciennes chez un artisan boucher, à Béthune chez un menuisier, à Dunkerque dans les cuisines d’un restaurant ou dans l’atelier d’un tapissier-garnisseur, les élus régionaux, outils en mains, se sont ainsi initiés à la diversité des métiers de l’artisanat, une des grandes priorités de la politique régionale pour l'emploi.

"Et c’est aussi une manière  de valoriser les produits de la région" précise Éric Deschamps. Vendredi 18 mars, dernier jour de l’opération, le conseiller régional Martin Domise se rendra ainsi à Corbie (Somme) pour se  mettre dans la peau d’un maître-brasseur et participer à la fabrication de la célèbre bière artisanale produite dans cette commune.

"Quand les élus seront appelés à délibérer sur une question liée à l’artisanat, en matière de formation par exemple où d’apprentissage, ils se souviendront qu’ils ont, au sens propre, touché du doigt ce que sont vraiment nos métiers, leur technicité particulière, leur réalité quotidienne..." explique Éric Deschamps.  "Au-delà des échanges qu’ils peuvent avoir très souvent avec nos artisans sur le terrain, c’est une façon différente de donner des informations très concrètes aux élus, que je remercie de s’être rendus disponibles et de se prêter au jeu" conclut le responsable de l’opération.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*